Le nouvel environnement de l’audiovisuel

Le nouvel environnement de l’audiovisuel au Cameroun : la loi sur la Télévision Numérique Terrestre (TNT) et ses conséquences sur la production des programmes.

Le basculement de l’analogique au numérique dans le monde de la communication audiovisuelle au Cameroun et dans plusieurs pays africains apparaît comme une révolution dans le marché de la production des programmes audiovisuels..

 

Au Cameroun, l’arrimage à la TNT s’est fait à la suite de la promulgation par le chef de l’Etat de la loi N° 2015/007 du 20 avril 2015 régissant l'activité de communication audiovisuelle au Cameroun ; ce qui, en d’autres termes veut dire :

  • Les activités de diffusion sont dissociées de celles de production ;
  • La production des programmes audiovisuels sera l’apanage des sociétés de production
  • la diffusion desdits programmes revient à la télévision ;
  • le transport et la constitution des bouquets seront l’apanage des agrégateurs ;
  • la télédistribution revient aux câblo-opérateurs

Cette nouvelle loi au Cameroun (N° 2015/007 du 20 avril 2015) encadre en plus la notion de territorialité qui voudrait qu’au moins 70% des programmes des médias nationaux portent sur la vie locale : les chaînes de télévision et de radio installées au Cameroun doivent donc donner plus de contenus locaux à leurs programmes.

Un autre élément révolutionnaire avec cette nouvelle loi se doit d’être mentionné : la place centrale de la propriété intellectuelle, artistique et des droits d’auteurs des œuvres audiovisuelles. Ainsi, l’exploitation d’une œuvre audiovisuelle est désormais assujettie à l’acquisition des droits d’auteurs auprès du détenteur/producteur.

Cette nouvelle loi contraint également les agrégateurs et les câblo-opérateurs à intégrer dans leurs bouquets, tous les signaux des chaînes régulièrement autorisées à diffuser.

Si à toutes ces dispositions se trouvant dans cette nouvelle Loi, nous ajoutons la lourdeur des sanctions auxquelles s’expose tout contrevenant, il y a lieu de dire qu’avec un tel encadrement légal dans le monde de la communication audiovisuelle au Cameroun, c’est tout simplement une aubaine pour les entreprises de production audiovisuelle..

p>C’est ainsi que les promoteurs de CCC-PROD Sarl, après avoir commandé une étude de faisabilité d’un projet de maison de production des œuvres audiovisuelles au Cameroun, se sont rendus compte d’un besoin pour des programmes basés sur des valeurs spirituelles en général, et judéo-chrétiennes en particulier ; et ce, en vue de répondre à la déliquescence généralisée de la morale ambiante dans le pays décidèrent alors de fonder une maison de production audiovisuelle qui donnera une place de choix aux contenus éducatifs et chrétiens. Car les études ont démontré l’existence d’une forte demande et d’un marché très prometteur pour cette typologie de produits